(Anonyme)
Et l'homme, et l'homme seul, ô sublime folie
Au fond de son tombeau croit trouver la vie

Au loin, dans la brume sonore comme un rêve presque effacé
Je vois, pâle et triste mon vieil amour des années passées

Et nos yeux enivrés contemplaient tour à tour
La terre notre exil et le ciel son séjour

Pourquoi la terre tremble, et pourquoi la mer gronde
Quel pouvoir fait enfler, fait décroître son onde
- Modifié par [Anonyme] ( )
Suivre (1) 0