Forum Musique

Forum Musique

Musique que j'aime

Tout est dans le titre, je vais juste poster de temps en temps des musiques, des groupes ou des albums que j'aime. Le topic ne me servira pas de lieu de débats sur nos goûts respectifs (voyez ça comme un genre de thread twitter en gros). Je vais me limiter à max un post par jour parce que pourquoi pas.

P.S : Il y aura sûrement des morceaux ou des albums que j'ai déjà postés sur le site qui referont leur apparition
- Modifié par Cr4ckH34d ( )
Suivre (1) 18

Réactions (18) Réagir

"L'univers De La Mer" de Dominique Guiot (1978). Un album découvert par hasard il y a un moment maintenant, j'en suis tombé amoureux dès la première écoute. Le style oscille entre du jazz et une forme d'ambiant porté par les sons du mellotron. On peut aussi noter l'absence totale de batterie et plus particulièrement de percussions sur tout l'album, album entièrement instrumental par la même.

Fun-fact pour finir : Le morceau "Les Pingouins S'amusent" a servi de sample pour un morceau de Lomepal
"Just a moment" de Ling Tosite Sigure (2009)

Vous avez aimer les openings de Tokyo Ghoul, Psycho-Pass, 91 Days ou encore Pet ? Ces animés ont tous le point commun d'avoir au moins un opening ou un ending composé par Ling Tosite Sigure ou par leur chanteur/guitariste, Toru "TK" Kitajima. Entre guitares aux effets chaotiques, batterie claquante et énergique, basse puissante, alternance entre moments calmes et furieux, cet album est marqué par le son caractéristique du trio et est à l'image de toute leur discographie
- Modifié par Cr4ckH34d ( )
"Antilogy" de Panda Dub (2011)

Premier vrai album de dub que j'ai écouter (juste après le live EX-Home session de Sumac Dub dont je parlerai sûrement un jour). Panda Dub est un artiste de dub comme son nom l'indique. Ce n'est ni son premier, ni son dernier, ni son "meilleur" album mais dans un style aussi large et divers que le dub, le Panda a su se faire une place grâce à sa discographie éclectique. Cet album est un très bon pont entre ses débuts plus "roots" et acoustiques et ses futurs albums beaucoup plus marqués house/électro. Beaucoup de reverb et de delay (évidemment) et une présence notable de nombreuses percussions diverses. Un album équilibré qui, selon moi, est conseillé pour rentrer dans le style et dans ses variantes nombreuses.
"WLFGRL" de Machine Girl (2014)

Premier album en solo pour Stephenson avant que Machine Girl devienne un duo. On est ici dans de l'électro très punk, saccadé, parfois breakcore et dissonant (rien à voir avec les Daft Punk si jamais). Tantôt très brutes, tantôt atmosphériques, les compos ne feraient pas tâche à être jouées dans le Cyberia de SEL (pour ceux qui voient de quoi je parle). Le son est à l'image des films japonais à l'esthétique et aux concepts barrés et décomplexés tels que "The Machine Girl" qui a directement donné son nom au groupe (par contre, le groupe n'est pas japonais mais new-yorkais). Bref, c'est assez brut et ce n'est clairement pas pour toutes les oreilles.

Je vais finir en pompant un commentaire sous l'album que j'aime particulièrement qui dit : "Cet album sonne comme une carence en fer"
- Modifié par Cr4ckH34d ( )
"Flying Microtonal Banana" de King Gizzard And The Lizard Wizard (2017)

Premier de la série de 5 albums tous sortis en 2017 par le groupe, on est sur du rock psychédélique avec des airs tantôt Western (Billabong Valley), tantôt musique orientale. Et cela est normal puisque comme le nom de l'album indique, le groupe fait usage de microtons (je vous invite à vous renseigner là-dessus si vous êtes curieux). Un album de cœur pour moi puisque c'est celui qui me fera découvrir ce mastodonte australien du rock psychédélique qu'est KGATLW, c'est également le premier album du groupe faisant usage de microtons.

Fun-Fact : La "Flying Microtonal Banana" est le nom de la guitare jaune visible sur la pochette de l'album et utilisée par le frontman Stu Mackenzie sur scène.
"Pour qui sonne le dub" de Dubamix (2014)

Musicien d'extrême gauche, Dubamix nous livre un album rempli de samples en tout genres afin de propager ses idées politiques. Le style oscille entre le reggae, la dubstep, le hip-hop et les sonorités de musique classique. Évidemment, l'album est bien plus appréciable lorsque l'on partage la vision militantiste de l'artiste mais la plupart des morceaux exposant des thèmes assez communs et globaux (la paix, le travail, le devoir de mémoire des crimes de guerre nazis) donc il peut être (selon moi) apprécié par des personnes d'un bord politique différent. Mention spéciale au morceau "Valls in dub" qui envoie une pique à l'homme politique du même nom et à ses idées sur l'immigration.
"The Thread" de Lysistrata (2017)

Premier vrai album du trio rock saintais, celui marque entre autre leur envie d'ajouter plus de chant à leurs morceaux par rapport à leurs débuts. En témoigne la présence de seulement un morceau instrumental de 2 minutes sur l'album qui est malheureusement, selon moi, assez oubliable. L'album s'ouvre sur le titre éponyme, un morceau d'environ 3 minutes bourré d'énergie qui démarre à toute allure, comme si le son de l'album commençait une course. On retrouve 2 titres d'anciens EP (remaniés et réenregistrés pour l'album) parmi les 7 présents sur l'album, "Asylum" et "Sugar and Anxiety". L'album se voit clôturé par l'énorme "The Boy Who Stood Above The Earth", un morceau débordant d'émotions de 11 minutes et demi environ, ce qui en fait le morceau le plus long de l'album. Bref, si vous aimez le côté lourd, tranchant et instrumental des compos, je vous conseille leurs premiers EP. Leur second album sépare plus les morceaux tranchants aux morceaux calmes ce qui fait perdre cette nuance (sauf dans l'excellent "Mourn"). Pour tout ceux qui pensent que "le rock français est mort", que l'on aime ou pas, ce groupe prouve que le rock français est encore là.
@darkmel bien tenté de faire de la promo pour ton groupe sauf que :
1- à part quelques très rares trucs, j'aime pas le rap
2 - Honnêtement, le flow est pas ouf, on dirait une version plus récente des raps des campagnes qui pullulaient sur MSN (façon AlexDu76 ou autres BilalDu92)
"LEVIATHAN" de ALT236 (et Al9000) (2018)

Bon, on va parler album de youtuber, mais pas de Squeezie, Joyca ou autre créateur Feat-and-Fun. Ici, on s'attaque à Alt236 et ses vidéos sur l'art, la pop-culture et les univers fictifs marquants. Le but premier de l'album est de regroupé une bonne partie des musiques qui lui servent de soundtrack pour ses vidéos, cependant, ces dernières sont réarrangées pour mieux coller dans un album et être cohérentes entre elles. On est donc sur un album d'ambiant bien fourni qui nous fera traverser l'espace, des dimensions inconnues et des paysages sonores magnifiques. Bien que Alt236 compose ses musiques seul, la plupart des compos de l'album ont été remaniées par son ami Al9000 afin de coller à l'album. Évidemment, cet album ne regroupe pas toutes ses compos et son prochain album est quelque chose que j'attends impatiemment.
"Boc Maxima" de Boards Of Canada (1996)

Initialement sorti sur cassette, Boc Maxima n'est pas le premier album du groupe, ce n'est pas son album le plus emblématique non plus et la plupart des titres présents dessus sont tirés ou ont été réutilisés pour d'autres albums. Cependant, ça reste un excellent album selon moi.

Boards Of Canada est un groupe de musique électronique plutôt ambiant des années 90/2000. Ils sont parmi les fondateurs et piliers du mouvement "hantologie" qui consiste en la construction d'une oeuvre autour d'éléments issus du passé. Style dans lequel on retrouve également The Caretaker, créateur du projet Everywhere At The End Of Time.

La musique de Boards Of Canada est à la fois simple et complexe, des mélodies planantes jouées sur de vieux synthés qui s'allongent sur plusieurs mesures, des craquements de vinyles, la plupart du temps des samples provenant de vieux documentaires des années 70/80 ou même des samples de Sesame Street. La force de leur musique réside dans les émotions qu'elle nous transmet, en effet la plupart des morceaux procurent un sentiment général de nostalgie, de musique d'antan. Mais parfois, ces mêmes musiques peuvent transmettre une forme d'angoisse, un sentiment d'inconfort. Des morceaux comme "Everything You Do Is A Ballon" traduisent bien cette dualité, une intro avec des synthés nostalgiques qui laissent place à une mélodie répétitive est plutôt oppressante. Malgré tout, leur oeuvre est un pilier de l'électro ambiant moderne et est extrêmement plaisante à écouter.

Fun-fact : Le morceau "Beware The Friendly Stranger" est plutôt bien connu de la commu internet puisqu'il sert de thème musical principal à l'étrange web série Salad Fingers
Déjà quasi 1 mois depuis le dernier post ? Bon, j'ai la flemme de faire une description comme je faisais d'habitude (surtout avec le clavier du tel qui déconne) donc je vais juste dire que c'est une demo qui donnera plus tard leur album éponyme. J'avais cliqué pour le nom intriguant et l'image, je suis resté pour la musique. On est sur du rock japonais bien énergique avec line-up 100% féminin à l'époque
Pour répondre, vous devez être inscrit et connecté.